Rencontre avec… Jean-François Ruiz – Galerie LISA sur Var Azur TV

Publié le 12 avril 2018 à 13h55

                                    

« Né en 1961 de l’autre côté de la Méditerranée, je suis issu d’une famille où l’art a toujours été présent. Ma mère est « peintre à l’huile d’olive » comme j’aime à la taquiner et nombreux sont nos échanges dominicaux sur la couleur des oliviers ou des vagues déferlantes qui ornent ses jolies toiles provençales… Et en plus, elle vend bigre ! Mais j’avoue que dans son style, c’est plutôt réussi… Merci Maman de m’avoir transmis cette passion du beau. Papa, lui aussi, très bon dessinateur met en couleur les mots à travers ses textes et ses poèmes dont il ravit toutes les personnes qui croisent son chemin, de la serveuse d’une auberge, aux personnalités de La Garde où nous habitons.

Le benjamin de la famille c’est mon Frère Pascal (P III – 3ème du nom), il est gérant d’une société de prestations événementielles – « PM Evénements » c’est le garçon de l’ombre qui excelle dans la mise en scène son, déco et lumière d’événements les plus importants de la région avec l’aide essentielle de Audrey son épouse. Au milieu de cette famille particulière, se trouve ma Soeur Nathalie, exilée à Stockholm depuis 25 ans où elle exerce le difficile métier de danseuse, chorégraphe et réalisatrice, elle travaille actuellement avec le non moins célèbre chorégraphe Mats Ek.

Quant à moi, j’ai commencé très tôt à m’intéresser à l’art mais sous une forme particulière. Dès mon adolescence, j’étais fasciné par les courbes provocantes des guerrières plantureuses des illustrateurs Chriss Achilleos et Wojtek Siudmak. Ma passion trouva alors comme support les casques et réservoirs de motos en mode ‘customisation’ que je décorais au pinceau et à la mini bombe pendant de longues soirées. Puis il fallut que « je me montre » et c’est vers l’animation et la communication que mes activités se sont déplacées… Radios libres, soirées publiques et privées dans la région et quelques essais en TV vinrent ponctuer ma vie de « touche à tout ».

Et comme il n’est jamais trop tard, j’ai repris les études à 40 ans pour passer un DU et un DESS en Communication à l’Ecole de Journalisme et de Communication de Marseille et en 2014-2015 pour obtenir une « Licence Management de Projets Culturels et Artistiques » à l’Université de Toulon et du Var, le tout en poursuivant ma carrière de responsable Communication à GRDF. Désormais je me consacre à mon autre passion celle du design et de l’art contemporain. Je suis aujourd’hui Président du SMAC Festival – Super Marché de l’Art Contemporain qui en est à sa 7eme édition. La création de la Galerie LISA est entre autres, la volonté de donner une sédentarisation au SMAC Festival et le fruit d’une rencontre avec les décideurs locaux qui ont réussi à vendre l’idée extraordinaire de transformer l’ancienne rue du Canon – rue Pierre Sémard, en une rue dédiée à l’art, au design et la décoration. C’est ainsi que depuis le 3 novembre 2016, j’ai le plaisir de vous accueillir au 23 de la rue Pierre Sémard dans la Galerie LISA en plein cœur de ce centre ancien qui, chaque jour, renait petit à petit.»

Pourquoi Galerie LISA ? LISA c’est le diminutif de « Love is Art » et c’est aussi le prénom de ma petite nièce !