Performance “secrète” de l’artiste CIYO

Publié le 12 février 2020 à 14h59

A l’instar de certains grands artistes street Art internationaux et dont les pochoirs font la joie des amateurs de street Art et des passants, l’artiste CIYO (qui expose à la Galerie LISA YellowKorner Toulon, 23 rue Pierre Sémard) réalisera pour la première fois un pochoir sur un mur extérieur dont le lieu ne sera divulgué que samedi 15 février prochain à partir de 14h à la Galerie LISA.
Rdv donc pour cette prestation (qui se déroulera de 14h à 17h proche de la Galerie LISA) : SAMEDI 15 FEVRIER – 23 rue Pierre Semard – Toulon

Une expérience artistique, visuelle et éphémère garantie !

Présentation

Né dans le sud de la France, CIYO a beaucoup déménagé en France comme à l’étranger durant son enfance. Cela a été l’occasion pour lui de découvrir de nombreuses cultures, mais aussi de se confronter à une diversité de visages, de couleurs et de formes. C’est face à cette diversité et ce mouvement perpétuel qu’il va développer une fascination pour l’image, qu’elle soit picturale, photographique, qu’on la retrouve dans les BD ou dans les musées. Il dessine dès son plus jeune âge, ce qui occupera dès lors la majeure partie de son temps libre, et deviendra à la fois un lieu d’introspection et le moyen de s’extérioriser. CIYO est donc un artiste peintre autodidacte vivant à Marseille. Ses influences sont multiples : l’actualité, la philosophie ou encore la sociologie l’inspirent pour réaliser des œuvres aux thèmes variés : sujets du quotidien, portraits familiaux, paysages ou animaux. Il décrit ce que lui renvoie le monde avec cynisme, innocence et humour en utilisant des accords colorés contrastés, des prises de vue décalées et insolites. Ces combinaisons peinture et pochoirs permettent de créer à chaque fois une œuvre singulière en fonction du sentiment qu’il cherche à exprimer.

Sa technique

Le pochoir est une technique d’impression qui permet de reproduire (plusieurs fois) des motifs ou des mots sur un support par l’intermédiaire d’un cache qui empêche la peinture d’atteindre ce même support. Le pochoir est aussi la feuille de carton découpée à la main ou par une technique mécanique, pour colorier avec une brosse ou comme chez CIYO la bombe aérosol. Le pochoir est utilisé depuis des siècles et ce, à des fins très variées (décorative, éducative, industrielle, artistique, publicitaire, signalétique, de protestation ou, même, par commodité) On peut donner comme origine du pochoir la technique qu’utilisaient les ancêtres des hommes pour décorer les cavernes de l’image de leur main, en soufflant un pigment pour en faire ressortir uniquement les contours. De nos jours, le street art s’est emparé du pochoir qui permet :

► De réaliser plusieurs fois un même motif

► De rendre plus rapide la réalisation d’une fresque murale (pour les endroits non autorisés !)

Les grands pochoiristes depuis les années 70 comptent : Ernest Pignon-Ernest, Blek le rat, Jef Aérosol, Miss.Tic, C 215, Jérôme Mesnager etc. Et bien-sûr BANKSY dont CIYO s’inspire pour ses créations qui dénoncent avec satyre et vérité les travers de notre société.